www.partnaire.fr Nos conseils Préparer son entretien d'embauche Comment rater son entretien d’embauche ?

Comment rater son entretien d’embauche ?

sensibilisation-entreprises-handicap

Ah l’entretien… Ce fameux moment redoutable, celui où vous cherchez à décrocher ce job pour lequel vous avez postulé… L’entretien peut se présenter sous différentes formes : entretien en entreprise, entretien téléphonique, entretien sur Skype, speed dating en agence, entretien collectif… La forme d’entretien classique reste l’entretien en entreprise, celui où vous êtes en tête à tête avec le recruteur. Que faire pour qu’on ne vous rappelle pas ? On vous donne nos meilleurs tips.

Sautez la phase de préparation !

Le boycottage

Avant l’entretien, boycottez les recherches sur l’entreprise ! Ignorez aussi son site internet. Aller, faites un peu le rebelle, et montrez leur que ce travail, ce n’est pas pour vous. Vous ne vous intéressez même pas à l’entreprise pour laquelle vous postulez !

Les mains vides

Pensez aussi à leur faire le coup des mains vides ! N’imprimez pas le CV, ni l’offre d’emploi. Ne prenez pas avec vous votre book si vous en avez un, de façon à ne rien avoir à présenter à votre recruteur. A coup sûr, le recruteur se dira que vous êtes tête en l’air !

Les questions sans réponses…

« Quelles sont vos qualités, quels sont vos défauts ? », « Qu’avez-vous fait pendant votre période d’inactivité ? », « Quels sont vos centres d’intérêts ? »… Ne cherchez pas à vous vendre, au contraire, évitez de préparer toutes ces questions. Ne justifiez pas vos périodes d’inactivité, ou pire : dites que vous n'avez absolument rien fait, à part des soirées ! Quand à vos centres d’intérêts, faites mine de ne pas vous y connaître vraiment lorsqu’on vous pose des questions dessus…

Les questions pièges

Laissez de côté la préparation des questions privées que votre recruteur pourrait vous poser. « Vous avez des enfants ? », « Vous êtes célibataire ? »… répondez avec un air hésitant pour semer le doute ! De votre côté, ne posez pas de questions à votre recruteur en fin d’entretien…

S’entrainer ? Surtout pas !

Pour éviter de paraître trop bien préparé, tirez un trait sur tout entraînement ! Ne réfléchissez pas à ce que vous allez dire, vous improviserez sur place !

Défiez les codes de l’entretien !

Le choix de ta tenue…

Le jour J, enfilez une tenue inadaptée au secteur pour lequel vous postulez ! Par exemple, mettez un tailleur pour un entretien pour un poste de préparation de commande, ou inversement, venez en survêtements pour un poste de commercial. Pour couronner le tout,  mangez un peu de camembert avant d’arriver... Avec ça, vous êtes sûr de perdre des points d’emblée !

L’heure d’arrivée…

Faites exprès d’arriver en retard. C’est le genre de choses qui horripilent les recruteurs. Non seulement c’est vous qui candidatez, mais en plus vous arrivez en retard ? C’est le comble ! Et c’est ce que vous allez faire !

Votre posture…

Adoptez une posture nonchalante en attendant l’arrivée de votre recruteur dans le couloir ou à l’accueil. N’hésitez pas à vous adosser au mur et à posez votre semelle contre le bas du mur. Votre posture doit révéler que vous n'avez pas envie de passer cet entretien.

Votre présentation…

Lorsque votre recruteur vous demandera de vous présenter au début de l’entretien, prenez bien votre temps… au point de l’ennuyer. Présentez vous pendant des minutes interminables qui ne lui donneront même plus envie de vous écouter.

Votre langage…

Empruntez un langage familier, montrez que vous êtes à l’aise… Trop à l’aise ! N’hésitez pas à couper la parole à votre recruteur lorsque vous en avez l’occasion. Ne souriez pas. Toutes ces conditions réunies devraient vous rendre assez désagréable pour que le recruteur vous élimine de sa liste.

Le poste et vous…

Montrez bien que vous ne connaissez pas le poste pour lequel vous postulez, que vous ne vous y êtes pas intéressé. Cachez vos atouts et tout ce qui pourrait rendre votre candidature intéressante. Faites en sorte que le recruteur pense que vous êtes incapable de maîtriser les tâches du poste. Ne metez en avant aucune expérience, elles pourraient jouer en votre faveur !

Manquez de tact après l’entretien…

Les questions…

Laissez-vous avoir par les questions pièges, même si vous les comprenez. Oubliez de poser des questions à la fin de l’entretien. Elles pourraient vous trahir en montrant que vous vous intéressez au poste ! Ne demandez pas non plus quelles sont les évolutions possibles. Si votre recruteur vous demande si vous avez des questions, la seule que vous pouvez poser, c’est « Quels sont les avantages de l’entreprise ? Y-a-t-il un CE ? ».

La timidité…

Pas la peine de prendre votre courage à deux mains pour parler salaire ou demander un délai de réponse, ni même pour demander à votre recruteur s’il va recevoir d’autres candidats. Vous pouvez vous dispenser de toutes ces tâches délicates, puisqu’au final, vous êtes venu pour rater l’entretien !

La relance…

Inutile d’envoyer un mail de remerciement pour avoir été reçu. Ne renouvellez pas ton intéressement.

Reprenez bien tous ces points, et votre entretien sera un véritable fiasco !

P.S. : une méthode tout aussi radicale serait de faire faux bond à votre recruteur ! Ne vous présentez pas au rendez-vous, et faites le sans prévenir !

Si vous avez besoin de plus d’aide pour préparer votre entretien d’embauche...

Autres pages de conseils sur :
Préparer son entretien d'embauche