La micro crèche

garde enfant

Tu es intérimaire ou vas le devenir, ta mission est déjà entamée ou approche à vive allure et tu n’as pas encore placé ton/tes enfant(s) dans un établissement d’accueil ? Découvre la micro crèche et ses avantages.

La micro crèche, ça consiste en quoi ?

La micro crèche est à mi chemin entre la crèche traditionnelle et l’assistante maternelle. Elle peut recevoir jusqu’à 10 enfants. Cette structure d’accueil est soumise à l’autorisation de fonctionnement délivrée par le Président du conseil départemental après avis des services de protection maternelle et infantile (Pmi). Elle est gérée par une collectivité territoriale, un centre communal ou intercommunal d’action sociale, une association ou une entreprise.

 

Les réglementations de la micro crèche sont les mêmes que celles des établissements d’accueil collectifs et les locaux doivent respecter les normes de sécurité éxigées ainsi qu’être aménagés de façon à favoriser l’éveil des enfants.

 

Ces structures sont réputées pour offrir un accueil de qualité. Elles peuvent recevoir des enfants âgés de deux mois à trois ans. L’accueil des enfants est individualisé avec une approche plus familiale que dans les crèches traditionnelles. Les enfants sont confondus et non regroupés par âge, ce qui permet aux plus petits d’être tirés vers le haut par les plus grands et aux plus grands de prendre soins des plus petits. Les activités sont organisées de manière à permettre les échanges et moments de partage. Pour cela, elles sont réalisées en petits groupes d’enfants.

 

La micro-crèche permet un accueil individualisé des enfants, avec une approche plus familiale qu’en crèche traditionnelle. Tous les âges sont mélangés, ce qui permet aux plus petits d’être « tirés vers le haut » et aux plus grands d’apprendre à prendre soin des plus jeunes. Les activités se font en petits groupes et permettent de réels échanges et moments de partage. 

 

Avantages :

  • Horaires adaptés aux horaires de travail. Amplitude des horaires d’ouverture.
  • Prix adapté aux revenus des parents. Compter en moyenne 6 € de l’heure charges comprises. Les aides de la CAF et la réduction d’impôt permettent d’obtenir un tarif net de 1,25 € de l’heure.
  • Les enfants malades y sont plus souvent admis qu’en crèche collective.
  • La micro-crèche peut rester ouverte en cas de maladie de l’un des intervenants.
  • Accès à des activités pédagogiques adaptées à l’âge de l’enfant et apprentissage de la vie en collectivité.
  • Il y a une phase d’adaptation.
  • Peu de contraintes administratives hormis l’inscription.

 

Inconvénients :

  • La collectivité est fatigante pour un petit. 
  • Déplacement sur le lieu de la micro-crèche.

Tu es intéressés par la micro crèche ?