La prévoyance

 

Qu’est-ce que la prévoyance exactement ?

 

En entreprise,  la prévoyance est un régime de protection sociale qui permet de couvrir les accidents de la vie des salariés. Il peut s’agir d’arrêts de travail, d’invalidité, d’incapacité permanente ou encore de décès.

 

Ce régime est obligatoire et toutes les entreprises cotisent à la prévoyance de base de la Sécurité sociale. Les employeurs peuvent souscrire auprès d’une assurance un contrat de prévoyance collective à titre complémentaire. Ce complément permet aux salariés d’être mieux couverts et indemnisés. Cette assurance est elle, optionnelle.

 

La prévoyance d’entreprise a des avantages sociaux et fiscaux.

 

Ne pas confondre prévoyance d’entreprise et mutuelle…

 

Il arrive que la mutuelle soit assimilée à la prévoyance dans les esprits.

La mutuelle est un contrat de santé qui optimise l’indemnisation des soins, tandis que la prévoyance vient compléter les revenus de l’intérimaire en cas d’arrêt de travail, qu’il s’agisse d’incapacité temporaire ou d’invalidité.

 

La prévoyance inclut le versement d’un capital et/ou celui d’une rente en cas de décès.

La mutuelle, ou complémentaire santé, et la prévoyance se distinguent également sur le point suivant : la mutuelle est obligatoire pour toutes les entreprises, alors que la prévoyance collective est optionnelle. C’est l’employeur qui décide ou non d’une prévoyance.

 

A noter : la prévoyance est obligatoire pour certains métiers comme ceux de la métallurgie, certains métiers de l’immobilier et pour les cadres.

 

Cette prévoyance couvre deux grands domaines de risques :

 

  • Les risques liés au décès, à l’incapacité, à l’invalidité et à la dépendance qui peuvent interrompre ou stopper totalement votre activité professionnelle, ainsi que vos revenus.

 

  • Les frais médicaux générés lorsque vous êtes hospitalisé, lorsque vous consultez des spécialistes de la médecine, ou lors d’analyses. Des prestations sont versées en espèces dans ces cas là. Votre prévoyance est une protection sociale. Elle complète celle du régime obligatoire. Vous recevez en effet des indemnités dans ces cas là provenant de la sécurité sociale, mais celles-ci ne recouvrent pas totalement le manque à gagner lorsque vous êtes assuré. La prévoyance peut vous aider financièrement au quotidien alors que la mutuelle santé complète simplement le remboursement de la sécurité sociale.
    Votre prévoyance compense vos pertes de revenus lorsque vous ne pouvez pas travailler. Cette assurance vous permet de maintenir votre niveau de vie quand vous traversez des circonstances difficiles.

 

En cas de décès : la prestation de votre prévoyance correspond à un capital. Elle finance les obsèques, les rentes versées au conjoint survivant, les rentes d’éducation destinées aux enfants survivants et au financement de leurs études.

 

En cas d’incapacité : lorsque vous vous retrouvez en arrêt de travail temporaire ou définitif, des indemnités journalières versées par votre prévoyance vous permettent de maintenir un revenu pendant une durée qui peut aller jusqu’à trois ans.

 

En cas d’invalidité : vous percevez une rente qui vous permettra de compenser la perte de revenus et ce jusqu’à la retraite si nécessaire.

 

Quand la prévoyance débute-t-elle ? 

 

Votre régime de prévoyance s’ajoute au régime général de la Sécurité sociale. Il a été mis en place pour vous verser des indemnités journalières complémentaires à celles de la Sécurité sociale lorsque vous êtes malade ou en cas d’accident du travail, d’accident de trajet, de maternité, de rente d’incapacité permanente ou d’invalidité et de capitaux et de rentes éducation en cas de décès.

 

Vous bénéficiez d’un régime de prévoyance dès la première heure de votre mission d’intérim dans les cas suivants :

 

  • Maladie ;
  • Accident du travail ;
  • Accident de trajet ;
  • Maladie professionnelle ;
  • Décès ;
  • Maternité et adoption.

 

Ce régime de prévoyance est un complément de celui de la sécurité sociale. Grâce à la prévoyance, vous bénéficiez d’indemnités journalières en cas d’aléas de la vie, qu’ils soient professionnels ou personnels.

 

Comment contracter une prévoyance ? 

 

L’affiliation à votre prévoyance est automatique. Vous n’avez aucune démarche à effectuer. C’est votre employeur qui se charge de votre affiliation.

 

Dans quels cas intervient la prévoyance ? 

 

Votre prévoyance intervient dans de nombreux cas liés aux aléas de la vie.

Il peut s’agir de maladie, d’accident de travail, pour ce qui concerne les dommages corporels. Dans ce cas, vous recevez des indemnités journalières en plus des versements de votre complémentaire santé. Vous pouvez également recevoir des rentes d’invalidité.

 

Elle intervient également en cas de risques liés à la durée de vie. Par exemple, capital décès, rentes de conjoint et d’éducation, épargne retraite et dépendance.

 

La portabilité

 

Lorsque vous avez une mission d’un mois seulement et que celle-ci se termine, vous continuez à bénéficier des garanties complémentaires de prévoyance de votre agence d’intérim pendant votre période de chômage.
Votre prévoyance vous soutient dans votre parcours professionnel en cas d’arrêt de travail, d’accident du travail, de maladie professionnelle, d’hospitalisation, de maternité ou adoption, d’invalidité et de décès.

 

Combien de temps durent les garanties de votre prévoyance ?

 

Vous garder vos garanties prévoyance pendant une durée égale à celle du dernier contrat de travail que vous avez réalisé dans une limite de 9 mois maximum.


A noter : la durée du maintien est appréciée par mois entiers.


Si vous avez travaillé moins d’un mois, vous ne bénéficiez donc pas du maintien des garanties.
Si vous avez travaillé un mois et demi, votre garantie sera prolongée un mois.

 

Le coût du maintien de votre prévoyance :

Aucun coût supplémentaire n’est à verser.

 

A savoir : vous n’avez aucune démarche à effectuer pour bénéficier du maintien de vos garanties.

 

Découvrez d’autres avantages :