Le CV que vous devez envoyer pour ne pas être rappelé !

 

Psssst ! ... Nous te délivrons la recette d’un CV d’enfer, dans le mauvais sens du terme. Toutes les erreurs sont réunies pour te faire rédiger le pire des CV possibles. Voici ces « don’t » à réunir pour créer le CV du parfait candidat perdant…

 

 

A quoi va ressembler ton CV ? Peu d’importance…

 

La photo provoc’

 

Commence par ta photo : tu n’es pas obligé d’en mettre une, mais si tu le fais, ne fais pas les choses à moitié ! Par exemple, une photo torse nu à la plage, un selfie avec des lunettes de soleil, une photo recadrée avec l’épaule de ton pote encore apparente sur un bord… Et pour les moins timides : osez la photo prise en pleine soirée, Red Cup à la main !

 

Ressors ton pseudo du collège !

 

Pour en rajouter une couche, mise sur l’adresse mail perso que tu donnais à tes copines. Quelque chose comme « xXx°-pinkcandy-56387-°xXx@moimail.fr » est vraiment l’idéal pour faire fuir ton recruteur.

 

N’en dis pas trop sur toi…

 

Reste flou, fais en sorte que ton recruteur doute de ta capacité à venir au travail. Comment ? Indique une adresse éloignée du lieu du poste et prends soin de ne pas préciser ta mobilité. Tu peux aussi ne pas du tout indiquer d’adresse. Ton recruteur pourra penser que tu n’as même pas pris la peine de t’informer sur la localisation du poste proposé. Tu as toutes les clés en mains pour briser toutes tes chances d’être rappelé.

 

Ne te prends pas la tête avec la mise en page.

 

Pour démontrer ton manque de sérieux, envoie un CV moche. Utilise plusieurs tailles de polices, diversifie tes polices d’écritures, ajoute un maximum de couleur, ne justifie pas ton texte et le tour est joué !

 

Calife à la place du calife.

 

Prends-toi pour quelqu’un d’autre. Tu n’es pas dans la com ? Aucun problème, envoie un CV ultra design ! Les recruteurs pourront se dire que ce n’est pas toi qui as fait ta propre mise en page, et que tu n’es pas du genre à te retrousser les manches.

 

Fais ressortir ton côté bordélique !

 

Indique de multiples missions d’intérim sans les regrouper par catégories. N’affiche pas non plus le détail de tes postes. Inutile de préciser ce que tu sais faire. Ton recruteur pourra le deviner seul.

 

Ennuie ton recruteur.

 

N’organise pas tes informations, et n’hésite pas à écrire des gros pavés de texte. Pourquoi ? Tu dois semer le lecteur ! Pour le faire abandonner, rédige ton CV sur deux pages ! Sois un candidat lourd, celui qui n’est pas capable de synthétiser, celui qui saoule !

 

Fais lui s’arracher les cheveux !

 

Enfin, la cerise sur le gâteau : les fautes d’orthographe ! Tente l’impardonnable, ton CV prendra la direction de la corbeille, et pas par quatre chemins.

 

Ecris tout ce qu’il ne faut pas écrire !

 

Maintenant que tu as foutu en l’air toute chance de conquérir un recruteur avec un joli CV bien pensé, attaque toi au fond.

 

Un titre hors-sujet…

 

Mal définir ton objectif professionnel est le must ! D’ailleurs, ne mets pas de titre sur ton CV. Si tu souhaites vraiment en mettre un, choisis un titre qui ne correspond pas au poste pour lequel tu postules. Cela t’évitera de te faire contacter, et donc de répondre à de nombreux appels. Ne pas annoncer ce que tu recherches est la meilleure planque !

 

Mens, mens et mens !

 

Mens sur les noms de tes postes pour paraître plus important(e). Mens aussi sur le contenu de tes expériences, et sur leur durée. Ajoute des informations non vérifiables : pas de noms d’entreprises, ou pas de dates. Ne mets pas ton recruteur en confiance, c’est le meilleur moyen pour qu’il te trouve suspect(e).

 

Affirme ton opinion personnelle…

 

C’est l’heure de t‘affirmer. Expose tes opinions religieuses, politiques et personnelles ! Tout ce qu’il faut pour repousser un recruteur ! Comment faire ? Ajoute-les à tes centres d’intérêts (temps passé dans un lieu de culte où à militer pour un parti politique chaque semaine…).

 

Invente-toi une vie.

 

Ajoute des faux centres d’intérêt. Dire que tu lis beaucoup sera la meilleure façon de te faire coincer si ton recruteur te pose une question sur la littérature…

 

Garde tes petits secrets…

 

Venons-en aux périodes d’inactivité : ne les explique pas. Le recruteur verra que tu as juste eu la flemme de travailler, et se fera une mauvaise opinion de toi. Alors ne cherche pas à mettre en valeur une période d’activité en la remplaçant par du bénévolat. Pour terminer, ne mets pas à jour ton CV. Ne prends pas cette peine…

 

Mystère, mystère…

 

N’indique pas de données chiffrées sur les postes qui le nécessitent (commerce, management…). Ton recruteur se dira que tu as des choses à cacher ! Que tu es peu performant…

 

Joue aussi la carte de la frime…

 

Pour terminer en beauté, garde bien en tête ce conseil : fais-en toujours trop ! Utilise un jargon très technique, et n’explique pas les sigles utilisés. Fais le snob, ton recruteur lâchera l’affaire…

Tu as maintenant toutes les cartes en mains pour louper ton CV !  Cette compilation d’erreurs te permettra de gâcher toutes tes chances.

 

Pour terminer en beauté, évite de faire relire ton CV à tes proches, tes fautes d’orthographe sont tes alliées !

 

Si tu as besoin de plus d’aide pour préparer ton CV ...