La retraite avec la prévoyance intérimaire

recherche d'emploi

Préparer sa retraite quand on est intérimaire

Bien prévoir sa retraite est important, soit informé pour la préparer au mieux.


Si tu es intérimaire, tu cotises à deux retraites :

  • La retraite de base 

  • La retraite complémentaire

 

Tu n’as pas de démarches à effectuer, les cotisations sociales sont prélevées directement sur ton salaire. Celles-ci sont envoyées à l’URSSAF pour ta retraite de base et à ta prévoyance pour ta retraite complémentaire.

 

La retraite de base :

Il s’agit du premier niveau de la retraite obligatoire. Les régimes de base sont le fondement du système de retraite français et concernent les salariés du privé, du public, les travailleurs non salariés et les salariés bénéficiant de régimes spéciaux comme ceux de la RATP ou de la SNCF.

Comment ça marche ?

Ce système de retraite est basé sur la solidarité intergénérationnelle : il s’agit d’un système de répartition où les salariés cotisent pour payer les retraites de leurs aînés. En contrepartie ils gagnent le droit à une pension de vieillesse.

 

Qui est concerné par le régime de base ?

  • La caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) : le régime de retraite le plus important ;
  • La MSA : les agriculteurs cotisent à la Mutualité sociale agricole ;
  • Le service des Pensions de l’Etat, la CNRACL et le FSPOEIE : les fonctionnaires dépendent de ces trois caisses différentes ;
  • Les salariés des catégories particulières comme la SNCF, la RATP, EDF-GDF… ;
  • Le RSI, CBNF, CNAVPL : les travailleurs non salariés répondent aux mêmes règles que les salariés.

 

Ce régime complémentaire représente le deuxième niveau de la retraite. Il complète la retraite de base et est obligatoire. Il fonctionne selon le principe de répartition. Ta cotisation est prélevée sur ton salaire brut chaque mois. C’est ton employeur qui l’ajoute à sa cotisation patronale et la transfère à une caisse de retraite complémentaire. C’est de cette façon que tu accumules des points de retraite.

 

Lorsque tu prendras ta retraite, tu toucheras un revenu complémentaire à ta pension de base. Le montant de cette pension correspond au nombre de points que tu as accumulés, multiplié par le prix du point en vigueur à cette date.

La retraite complémentaire est gérée indépendamment de la pension de base pour les salariés du secteur privé.

 

A cela peut s’ajouter une retraite supplémentaire :

La retraite supplémentaire est un moyen de se constituer un capital additionnel. Elle est basée sur un système de capitalisation et peut être mise en place par une entreprise ou par toi-même, via un produit d’épargne.  Elle est facultative.

 

Connaître ton âge de départ à la retraite :

L’âge de départ minimum à la retraite est en augmentation progressive.  Il devrait passer cette année de 60 à 62 ans pour les salariés fonctionnaires sédentaires et de 55 à 57 ans pour les fonctionnaires  de la catégorie active.

L’obtention de ta retraite à taux plein dépendra de ton année de naissance et du  nombre de trimestres travaillés.

 

  • Si tu es né en 1952, l’obtention de ta retraite à taux plein se fera entre 65 ans et 65 ans et 4 mois.
  • Si tu es né entre 1952 et 1953, ce sera entre 65 ans et 8 mois, et 66 ans.
  • Si tu es né entre 1954 et 1955, la période est entre 66 ans et 66 ans et 8 mois.
  • Si tu es né en 1956 ou après, tu obtiendras ta retraite à taux plein à l’âge de 67 ans.

 

Arrêt de travail et retraite complémentaire :

Les arrêts de travail peuvent-ils permettre de valider des trimestres de cotisation auprès de la sécurité sociale ? Qu’il s’agisse d’un arrêt maladie, d’un congé maternité, ou d’un accident de travail, il y a des conditions :

 

  • Il faut que tu sois affilié à une caisse de retraite complémentaire au moment de l’arrêt de travail ;
  • La durée de l’arrêt doit dépasser 60 jours consécutifs et tu dois être en « incapacité de travailler » ;
  • Tu dois bénéficier d’une prestation temporaire (allouée au titre de l’assurance maladie ou de l’assurance maternité), ou d’une prestation permanente versée par la Sécurité sociale.

 

Commander demander son départ à la retraite ?

Le départ à la retraite n’est automatique dans aucun régime. Tu dois faire ta demande au moins 6 mois avant la date souhaitée.

 

Comment faire ?

  • Pour le régime de base : tu dois demander ta retraite à la sécurité sociale en contactant le centre de Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT) dont tu dépends si tu es salarié.
  • Pour le régime complémentaire : les versements de la retraite complémentaire complètent ceux du régime de base. Tu dois faire une demande en ligne sur le site de l’AGIRC-ARRCO.